Les voyageurs partagent...

La pluie sur Mayotte et pourtant le charme de l’île nous rend tristes de partir. Merci pour votre gentillesse et tous vos sourires.
Jacqueline et Laurie

Informations Pratiques


Tout savoir pour rejoindre Mayotte, préparer son séjour, connaître toutes les informations nécessaires avant le départ et faciliter, dès votre arrivée, votre vie sur place, voici tous les conseils pratiques et « éco »touristiques  pour vous garantir un voyage riches d’expériences, de rencontres et de sensations…

 

Comment préparer efficacement son séjour, que doit-on savoir pour emmener un animal, les essentiels pour préparer ses bagages, quels sont les médias locaux, ou comment se déplacer une fois arrivés, pour en savoir plus et lire les recommandations à nos futurs « éco »voyageurs...

 

 

Préparez efficacement son séjour…

De la métropole, 4 compagnies aériennes desservent l’aéroport de Dzaoudzi (DZA) en Petite Terre: Air Austral, assure la plus grande fréquence quotidienne de vols via l’île de la Réunion, Corsairfly propose des vols directs dans le sens Paris/Mayotte, Kenya Airways, via Nairobi et Air Madagascar via Nosy Be ou Tananarive. Une bonne idée pour un séjour combiné inter-îles en Océan Indien.

Il n’y a que 2 heures décalage horaire en hiver, lorsqu’il est 12h du matin en France, il est 14h à Mayotte, en été il n’y a qu’1 heure de décalage.

L’importation d’animaux carnivores domestiques à Mayotte est soumise à la réglementation sanitaire : tatouage ou une puce électronique impératifs,  carnet de santé avec certificats de vaccinations à jour, un certificat antirabique datant de plus de 30 jours, ne dépassant pas un an, ainsi qu’une attestation vétérinaire obligatoire de bonne santé établie à moins de 5 jours avant le départ.

 

Préparer ses bagages…

25,6° de température moyenne, 24° en moyenne dans les eaux du lagon avec plus de 8 heures d’ensoleillement par jour. Deux saisons font la pluie et le beau sur l’île, d'octobre à mars, l’été austral est sec et chaud, d'avril à septembre, l’hiver austral avec ses alizés est plus frais, rythmé des fortes pluies. Les cyclones ne touchent quasiment jamais Mayotte.

N’oubliez pas vos palmes, masque et tuba, bien que vous pourrez en louez dans les différents hôtels, des vêtements légers, maillots de bain, de bonnes chaussures pour les promenades en forêt ou la randonnée, un chapeau, des lunettes anti-UV et de la crème solaire, de préférence bio, à très fort indice pour vos sorties en mer. Un vêtement plus chaud pour les soirs d’alizés, des vêtements sombres, pantalon et manches longues, impérativement pour l’observation de la ponte des tortues. En raison de la forte humidité et de la salinité des eaux du lagon, pensez à bien rincer vos caissons d’appareils photos sous-marins.

Aucune vaccination n’est exigée à Mayotte, vérifier toutefois les dates d’expiration de vos vaccins surtout si vous voyagez dans la zone Océan Indien (hépatite A et B, tétanos, poliomyélite, typhoïde). Le paludisme est rare, mais les moustiques bien présents, protégez-vous quand même contre les piqûres d’insectes (répulsifs, vêtements imprégnés, diffuseurs, serpentins, moustiquaires…).

N’oubliez pas vos médicaments habituels avec leurs prescriptions et, compte tenu de la chaleur, pensez à les réfrigérez. La carte vitale n’étant pas encore en vigueur à Mayotte, les soins seront remboursés ultérieurement, pensez à emmener une attestation récente de votre Caisse d’Assurance Maladie.

Pour connaître les quotas acceptés de produits et marchandises entrants ou d’import/export, consultez le site de la direction des douanes www.douane.gouv.fr

N’oubliez pas vos chargeurs, les prises sont françaises à 220 volts.

 

Se déplacer une fois sur place…

Seuls transports en commun : les taxis collectifs urbains, en ville, le tarif forfaitaire est de : 1,45 euros de jour, 1,65 euros à partir de 19h. Pour rejoindre les villages, les « taxis brousse » appliquent un tarif selon la distance (5 euros environ de Mamoudzou à l’extrême sud).

Toutes les 30 minutes en journée, la barge (petit ferry inter-île) assure une liaison entre Grande-Terre et Petite-Terre, la traversée dure 15 minutes.
Les tickets sont à retirer à la gare maritime de Mamoudzou, l’accès est libre au départ de Petite Terre : 0,75 cts A/R pour les piétons,  15 euros A/R pour les véhicules, un service supplémentaire est dédiée à ce transport.

Un récent service de taxi-boat organise des transferts privés sur réservation de Dzaoudzi et même de l’aéroport vers Grande Terre, idéal pour un séjour, pour les hommes d’affaires ou les colis volumineux à transporter par service rapide.

Pour rejoindre les îles des Comores, le Maria Galanta  assure 2  rotations par semaine vers l’île Anjouan, embarquement en Petite Terre. Il n’existe pas encore de liaison bateau entre Mayotte et Madagascar.

Voitures et scooters peuvent être louées, au départ de l’aéroport ou en Grande Terre, avec possibilité de retrait à l’arrivée de la barge. Le réseau routier est en réfection, la qualité de la chaussée est donc variable, encore quelques route en terre dans les villages ou en brousse, parfois sans éclairage et peu de feux de signalisation autour de l’île. Le système de transport collectifs invitent les taxis à stopper à n’importe quel moment, une seule recommandation : patience et prudence, vous profiterez mieux des paysages et de l’activité en chemin : enfants, marchands, zébus, cabris et poules espiègles !

 

Communiquer…

Pas d’indicatif entre la métropole et Mayotte, composez les numéros fixes ou mobiles à 10 chiffres. De l’international, composez le +262 suivi du numéro fixe ou mobile sans le 0. France Telecom est représentée pour les lignes fixes, SFR et Only sont les principaux opérateurs de téléphonie mobile.

L’ADSL haut débit sera opérationnelle en 2011, les connexions Internet bas-débit se font à travers France Télécom Orange par modem ou STOI, proposés dans quelques hébergements, cyber-cafés et 6 cyber-bases.

 

Les timbres métropolitains ne sont pas utilisables à Mayotte, tout comme ceux édités à Mayotte ne peuvent être utilisés depuis la métropole. Le tarif du timbre est identique jusqu’à 20 grammes. Tous les services des 12 bureaux de Poste sont disponibles ainsi que les Chronopost.

 

S’informer…

Il y a 1 chaîne TV locale : RFO Mayotte qui diffuse certains programme de métropole, le JT métropolitain est diffusé chaque soir à l’heure locale avec le décalage horaire, le JT local est diffusé en 2 langues. Sinon plusieurs opérateurs de diffusion offrent les bouquets classiques de chaînes TV par satellites, en attendant la TNT prévue en 2011.

Les principaux journaux sont le Mayotte Hebo, Upanga, plusieurs journaux gratuits, des magazines de qualité sont également édités localement : Mayotte Magazine, Horizon Austral, etc… avec des articles passionnants rédigés par des spécialistes, naturalistes, etc… La presse internationale est vendue dans une dizaine de points de vente, dont trois à Mamoudzou (La Maison des livres, le kiosque à l’arrivée de la barge, chez Habari Presse au centre commercial de Mamoudzou).

 

Faire des achats…

L’euro est en vigueur. 35 distributeurs et guichets automatiques permettent le retrait dans diverses banques : BFCOI, Crédit Agricole, BRED, Banque de la Réunion.  Le paiement par Carte Bleue est de plus en plus accepté.

Pour les courses, vous trouverez un grand supermarché en Grande Terre, plusieurs petits à Mamoudzou, Petite Terre et dans les villages, des centaines de « Doukas », petites boutiques locales, peuvent dépanner. N’hésitez pas à consommer local, plusieurs marchands en bord de chemin proposent fruits, légumes, poisson, à goûter également les produits agricoles produits localement : confitures, jus de fruits, épices, sel de Bandrélé, poivre, huiles essentielles…

 

Recommandations aux « éco »voyageurs

- Se protéger du soleil (lunettes, chapeau, crème), porter des chaussures confortables et boire beaucoup d'eau.
- Eviter les vêtements trop courts, dénudés ou maillots de bain en ville bien entendu.
- Demander l'autorisation avant de photographier une personne.
- Mettre ses propres déchets dans un sachet (mégots, emballages, cannettes, etc.).
- N’acheter, ni emporter aucunes graines sauvages, minéraux, carapace de tortue, coquillages ou coraux, la loi l’interdit et les contrôles fréquents.
- Ne pas endommager les coraux, ni les herbiers à phanérogames marines lors de baignade.
- Au restaurant, privilégier les produits frais, naturels et locaux.
- Rester à une distance suffisante d'observation de la faune, en silence, sans la nourrir.
- Observer la faune marine dans son environnement naturel, en présence d’un guide expérimenté.
- Sur les sites naturels, en mer, respecter les protocoles d'approche indiqués pour observer la faune sauvage, principalement dauphins, tortues et baleines, qu’il est formellement interdit de toucher et de stresser.
- Regarder où l’on met ses pieds… la flore recèle de nombreuses espèces endémiques !
- Respecter les traditions religieuses, pas d’accès aux mosquées sans accord, enlever ses chaussures, se couvrir les bras et les jambes pour y accéder.
- Favoriser l’achat d’artisanat authentique mahorais et les produits issus de l’agriculture locale.

 

Numéros utiles

Services d’urgence (SMUR, l’équivalent du SAMU en métropole): 15 ou 02 69 61 86 86
Médecins de garde: 06 39 69 00 00 (pharmacies de garde le week-end et les jours fériés indiquées dans la presse locale)
Gendarmerie: 17
Pompiers: 18
Hôpital : 02 69 61 80 00
Secours en mer: 02 69 62 83 89
Douanes: 02 69 61 42 22
Conseil General de Mayotte Site officiel du Comité Départemental du Tourisme de Mayotte
Tous droits réservés © 2010
SOMAWEB
Conseil General de Mayotte
Mayotte