Actualités
La mangrove de Mayotte sur Liste Rouge - Tourisme Mayotte

La mangrove de Mayotte sur Liste Rouge

Vue aérienne de la mangrove de Mayotte
Vue aérienne d’une mangrove de Mayotte.

Sources :

La liste rouge des écosystème en France - Les mangroves de Mayotte

Les mangroves de Mayotte en déclin, selon la liste rouge des écosystèmes.
UICN | Comité Français

______________

Les mangroves à Mayotte : Etat des lieux et enjeux de gestion
Rapport bibliographique – ONF de Mayotte
Rédigé par Agnès Thongo


 

La liste rouge des écosystèmes souligne les fortes menaces qui pèsent sur les mangroves de Mayotte. L’UICN France démontre que les arrières-mangroves, celles proche des terres, sont en danger critique. Elles subissent les affres de l’urbanisation, sont transformées en zones agricoles ou polluées par des eaux usées non traitées.

Le communiqué de presse de l’UICN qualifie ces écosystèmes de « reliques ». Un coup dur pour ce patrimoine naturel de Mayotte. Les mangroves se situant côté mer sont dites « vulnérables » car elles perdent du terrain petit à petit et certaines zones pourraient disparaitre d’ici 50 ans. Et celles qui se trouvent au centre semblent quant à elles être en parfaites santé. 

Les mangroves ces écosystèmes fragiles à protéger.

La mangrove est constituée de palétuviers dont 7 espèces sont présentes à Mayotte. Aucun de ces palétuviers n’est endémique à Mayotte, chacun ayant une aire de répartition plus large. La superficie des mangroves de Mayotte est de 735 ha se répartissant sur 120 sites, allant de moins de 1 ha à presque 200 ha en baie de Boueni. Ce qui représente 26% du linéaire côtier. De très nombreuses espèces d’oiseaux y sont recensées, dont 15 peuvent être considérées comme ayant un intérêt patrimonial fort et 13 sont endémique à la zone géographique.

Les mangroves servent également de nursery pour les poissons, où des juvéniles de plus de 50 espèces différentes ont été observées. De résidence pour les crabes qui aèrent le sol avec leurs galeries souterraines. Les Roussettes, chauves-souris de petites taille, apprécient également les lieux. Mais surtout elles assurent un rôle important de filtre protégeant le lagon d’une grande quantité de sédiments.

Partager cet article