Actualités
Les mangroves de Mayotte l’état des lieux de l’ONF - Tourisme Mayotte

Les mangroves de Mayotte l’état des lieux de l’ONF

L’ONF de Mayotte a réalisé une étude bibliographique sur l’état des lieux et les enjeux de gestion de la mangrove de l’île le but de préparer la rédaction du premier aménagement forestier des mangroves. Dans ce document très complet, on trouve de nombreuses informations démontrant l’importance de cet écosystème. En voici, ci-dessous, quelques-unes des plus marquantes.

La mangrove de Mayotte

A Mayotte, 7 palétuviers sont présents. Aucun de ces palétuviers n’est endémique à Mayotte, chacun ayant une aire de répartition plus large. La superficie des mangroves de Mayotte est de 735 ha se répartissant sur 120 sites, allant de moins de 1 ha à presque 200 ha en baie de Boueni. Ce qui représente 26% du linéaire côtier.

Les oiseaux

43 espèces d’oiseaux ont été recensées dans la mangrove et l’arrière mangrove. Sur ces 43 espèces, 15 peuvent être considérées comme ayant un intérêt patrimonial fort : le Héron Crabier blanc, 13 espèces endémiques de Mayotte ou des Comores (soit toutes les espèces endémiques sauf le pigeon des Comores) et le Drome ardéole (endémique de la région).

Les crabes

Les crabes sont des animaux extrêmement précieux pour le fonctionnement de la mangrove. Par leur action, ils façonnent la mangrove en creusant des terriers qui brassent la vase et aèrent le sol et ils participent au recyclage de la litière en fractionnant les feuilles et en les enfouissant dans la vase.

La reproduction des poissons

Les mangroves sont reconnues de façon générale pour être une zone importante pour la reproduction des poissons. Des études ont été menées à Mayotte sur les poissons adultes et les juvéniles. Au cours de ces études, 58 espèces différentes réparties dans 37 familles ont été identifiées.

Les chauve-souris

Une étude a été menée fin 2015 sur les chauves-souris de petite taille (microchiroptères soit tout sauf les roussettes) dans les différents milieux de l’île. Elle révèle que la mangrove est la deuxième plus forte zone d’activité constatée par écoutes avec un détecteur d’ultrasons après les plans d’eau.

La protection

La mangrove de Mayotte retient environ 12 243 000 m3 de sédiments [par an], soit environ 20.813.800 tonnes. Cela correspond à une épaisseur de 25 cm de vase sur tous les récifs frangeants de Mayotte.

Source :
Les mangroves à Mayotte : Etat des lieux et enjeux de gestion
Rapport bibliographique – ONF de Mayotte
Rédigé par Agnès Thongo

Url : http://base-documentaire.pole-zh-outremer.org/documents/Docs_lies/2017/02/07/A1486497136SD_ONF%202016%20Rapport%20biblio%20Mangroves%20Mayotte.pdf

Partager cet article