Marche de Mamoudzou, epicesMarche de Mamoudzou, epices
©Marche de Mamoudzou, epices|Thierry Cron
Le curcumaAfficionado des Mahorais

Le curcuma, star des marchés

Le curcuma, c’est l’aliment star des marchés de Mayotte. Présente sur tous les étals des épiciers, ce rhizome aux vertus anti-inflammatoires, anti-oxydantes vous veut du bien… Et met de la couleur dans vos assiettes !

Carte d’identité

  • Espèce : rhizome
  • Taille : jusqu’à 1 mètre
  • Vertus : antioxydantes, cardiovasculaire, intestinale, musculaire…
  • Utilisation : en complément alimentaire, en huile essentielle, en condiment ou en boisson

Une épice solaire

Originaire du sud de l’Asie, le curcuma a su se faire sa place dans les cuisines mahoraises. Sa belle couleur orangée vire au jaune à la cuisson. De quoi donner l’impression d’avoir le soleil de Mayotte dans son assiette.

Lorsque nous nous rendons au marché, nous ne pouvons pas manquer ces énormes sacs de curcuma réduit en poudre sur les étals. Très prisé des cuisiniers, le curcuma sert notamment à faire des carry (ou curry). Son goût un peu terreux permet de contrebalancer les saveurs piquantes d’autres épices.

Un orange solaire

Le curcuma séduit par sa couleur orangée. Une épice solaire qui promet un voyage gustatif en Orient, où le soleil se lève.

Des usages différents

Les cultivateurs et les connaisseurs distinguent le curcuma-mère, utilisé plutôt pour ses vertus médicinales, et les « doigts », plutôt au service de vos papilles.

Un autre nom

Le curcuma s’appelle aussi le Safran des Indes. Un nom prestigieux pour cette épice qui n’a rien à envier à l’or rouge.

Des vertus

reconnues

Dans la médecine ayurvédique, l’efficacité du curcuma n’est plus à démontrer. Propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes, effet positif sur les problèmes digestifs sont autant de vertus attribuées à ce rhizome.

Pour optimiser les dites vertus, il ne faut pas hésiter à associer le curcuma au poivre noir. Une association qui booste non seulement les principes actifs de la racine orange, mais aussi celles du poivre noir.

Toutes les senteursAutour de l'île aux parfums

Si le curcuma est une épice importée à Mayotte, l’île aux parfums mérite son nom pour bien d’autres épices et plantes qui la parfument.

A manger ou à boire

Le curcuma se mange aussi bien qu’il se boit. Dans la cuisine mahoraise, on le trouve plus sous forme de condiment, dans les carry ou encore dans des sauces accompagnant viandes et poissons.

Mais il peut également se déguster dans un golden latte, un lait chaud à base de curcuma, de cannelle, de poivre, de gingembre et de miel. La boisson idéale pour l’hiver en métropole, mais qui ne se prête pas vraiment au climat de Mayotte.

Sur les marchés, les locaux vous expliquent comment déguster ce rhizome. Ecoutez leurs conseils, et choisissez : à boire ou à manger, le curcuma est toujours un allié de choix.